Congrès américain : le pape a-t-il sauté volontairement un passage de son discours sur la finance ?

Les observateurs sont unanimes : le discours du pape François devant le Congrès américain, hier, était historique. Ne serait-ce parce que c’était la première fois qu’un pape s’adressait aux deux chambres du Congrès américain réunies. Les thèmes choisis devant un congrès pourtant conservateur étaient audacieux : les migrants, l’abolition totale de la peine de mort, le commerce des armes… Un thème, pourtant, a semblé quasiment absent du discours : la finance.

C’est pourtant sur ce thème que le pape était très attendu, lui qui, dans son Encyclique Laudato si’ et devant les mouvements populaires en Bolivie, cet été, avait dénoncé les dérives du système capitaliste – sans jamais le nommer- avec des termes très vigoureux : des “nouvelles formes de colonialisme” fondées sur le “dieu argent”, une “économie qui tue”, qui “exclut”, etc.

Un discours qui avait suscité l’ire des milieux néo conservateurs américains, le qualifiant de “dangereux“ marxiste. Il se trouve que le discours prévu (distribué auparavant aux journalistes) contenait bien un passage sur la finance, que le pape François a sauté lors de son allocution. Il y assurait notamment, s’appuyant sur la Déclaration d’indépendance américaine de juillet 1776 :

« Toute activité politique doit servir et promouvoir le bien de la personne humaine et être fondée sur le respect de sa dignité. (…). Si la politique doit vraiment être au service de la personne humaine, il en découle qu’elle ne peut être asservie à l’économie et aux finances.  (…) Je ne sous-estime pas la difficulté que cela implique, mais je vous encourage dans cet effort. »

Le pape a-t-il sciemment sauté ce passage pour ne pas froisser son public ? Interpellé par les journalistes sur place, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a démenti : selon lui, le pape aurait simplement eu “un moment de distraction” et aurait bien souhaité que ce passage du texte soit publié, le jugeant “important”. Un “acte manqué”, alors  ? Nul ne saura…!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s